La Maïeusthésie kinésthésique

Se rencontrer pour se déployer 

 

Gérer ses émotions avec la maieusthésie

La Maïeusthésie, qu’est ce que c’est ?

La maïeusthésie est une psychothérapie brève, intégrative, visant à apaiser les blessures du passé.  Elle permet à la personne accompagnée de faire naître à sa conscience ce qui appelle en elle et qui n’a pas été entendu. L’une des spécificités de la maïeusthésie est  de considérer le symptôme comme étant spécialement présent pour permettre ce chemin en soi. Suivre le fil de ce symptôme grâce au guidage du thérapeute permet d’arriver à ce qui appelle en soi et qui n’était pas conscient.

On ne cherche donc pas à éliminer, nettoyer ou modifier ce qui vit en soi, mais plutôt à rencontrer et prendre la mesure du ressenti qui a été éprouvé.  C’est précisément cette façon de faire qui permet un apaisement rapide et durable, avec une très grande délicatesse de cheminement.

En maïeusthésie, on considère que la psychée contient tous ceux (ou celles) que nous avons été jusqu’à aujourd’hui, mais également nos lignées. Ce travail permet une libération profonde transpersonnelle et transgénérationnelle.

Le terme maïeusthésie vient du grec, et signifie « l’art d’être sensible au processus d’accouchement, de naissance du Soi ». Elle a été fondée en 2000 par Thierry Tournebise, psycho-praticien.

J’y ajoute mon approche ostéopathique pour associer des soins du corps à la maïeusthésie .

Comment ça marche ?

Lors d’un choc émotionnel, qui peut paraître important ou anodin en apparence, une « part de Soi » ou un « être de Soi » se met à l’écart, étant trop en souffrance pour rester intégré(e). Cette part, mise à distance, produit des symptômes, essayant d’attirer l’attention.

L’approche maïeusthésique consiste, à partir de ces symptômes, à retrouver cette part en souffrance, et à la réintégrer, par la reconnaissance de son vécu. De ce fait, le symptôme n’a plus lieu d’être et peut disparaître.

Pour quels symptômes ?

Les symptômes qui appellent notre attention peuvent être de toute nature : psychiques, psychosomatiques, mais aussi relationnels, comportementaux… Les symptômes peuvent être diagnostiqués précisément ; ils peuvent aussi être des ressentis ou sensations difficiles à exprimer, voire même difficiles à identifier.

Par exemple :
– « Je sens qu’il y a quelque chose qui m’empêche de… mais je ne sais pas bien quoi, ce n’est pas clair pour moi. »
– « Dans telle situation, c’est comme si ce n’était pas moi qui agissais. »
– « C’est étrange et inexplicable, mais je sens qu’il y a quelque chose, là, en moi, qui me gêne… « 
– « Je réagis d’une façon disproportionnée face à telle situation… ”

Exemples de symptômes 

  • manque de d’estime ou de confiance en soi,
  • peur, phobie, angoisse, trac,
  • dépression, baby blues, burn-out,
  • pulsion, toc,
  • gestion du stress et des émotions,
  • trouble du comportement alimentaire, du sommeil, de la mémoire,
  • difficulté de concentration,
  • difficulté à prendre une décision,
  • accompagnement dans la libération des dépendances (tabac, alcool…),
  • gestion de crise,
  • difficulté dans les relations,
  • timidité, solitude,
  • maux de tête, douleurs chroniques, allergies…
reconnaitre et gérer ses émotions